UFC-QUE CHOISIR de la MANCHE

Non classé

Mutuelles, complémentaires santé : du nouveau en 2020

Événement qui n’ont pas fait l’objet d’un grand battage dans la presse et qui mobilisait depuis plusieurs mois l’UFC-Que choisir : tout comme pour l’assurance habitation et l’assurance automobile, à dater du 1er décembre 2020, les assurés vont pouvoir changer de complémentaire santé à tout moment.Il faut saluer cette avancée pour les consommateurs

Jusqu’ici, il fallait attendre les mois précédents la date d’échéance, souvent (mais pas toujours) le 1er janvier de l’année suivante. Cela avait pour avantage de piéger pour un an le consommateur abusé par un démarchage téléphonique ou physique, ou confronté à une hausse de cotisation inacceptable. le temps de faire jouer la concurrence, il perdait 12 mois de plus.

Pour votre information et vous permettre d’opérer des choix à cette occasion, UFC-Que choisir a mis en place un comparateur en accès gratuit : https://www.quechoisir.org/comparateur-mutuelle-n21207/ Faites marcher la concurrence mais ne laissez nulle part vos coordonnées pour cette recherche. Les plateformes téléphoniques et démarcheurs de tous polis sont à l’affût en attendant cela soit vraiment encadré.

Vers un peu plus de transparence

Cerise sur le gâteau, depuis l’arrêté du 6 mai 2020, les complémentaires santé doivent être en mesure de préciser sur différents documents, le taux de redistribution des cotisations encaissées à leurs adhérents via les remboursements. Un bon moyen de faire des comparaisons. Fini le discours fataliste annuel où lors de l’échéance, on vous annonçait que compte tenu de la conjoncture et des nouvelles dépenses auxquelles elles devaient faire face, il n’y avait pas d’autre alternative que d’augmenter les cotisations.

Premières constatations

On ne mesure pas assez à quel point ces deux mesures pour lesquelles s’est battue l’UFC sont importantes.

Cette obligation n’est pas encore systématique. Certaines mutuelles de complémentaires ont du mal à appliquer les textes. On le voit au travers de nos litiges (par ex pour le maintien de la couverture santé suite à un licenciement ou l’inverse)

L’UFC a mené son enquête, Sur 29 organismes enquêtés, 5 assureurs ont refusé un devis exact et imposé le contact préalable avec un commercial ! sur 24 devis obtenus, 5 organismes n’indiquaient nulle part sur leurs devis, ce fameux taux de redistribution.

Pour ceux qui indiquent le taux de redistribution, il faut le chercher ou prendre sa loupe (petits caractères, présentation).

Qu’à cela ne tienne, les premiers résultats montrent tout l’intérêt de ces nouvelles mesures.

On apprend que la différence va de 88,4% de redistribution vers les assurés à 69% tout de même ! une belle avancée que cette transparence sur ce ration.